Sélectionner une page

Marie – Alexis COLIN

Marie-Alexis COLIN (éd.), Eustache du Caurroy, Meslanges, Turnhout, Brepols, 2011, 420 p.

Gantez (c. 1600-1668) n’est pas le seul à voir en Du Caurroy l’un des chefs de file des compositeurs académiques, apôtres (au moins en partie) d’un contrepoint savant. Dans son traité publié en 1639, Antoine Parran (1587-1650) ayant, d’après sa propre expérience, classé la musique en quatre catégories, ne décrit-il pas « la quatriesme sorte […] une Musique grandement observée, toute pleine d’industrie et de doctrine […] comme pourroit estre celle de Claudin, du Caurroy, et plusieurs autres Maistres de ce temps comme l’on peut voir au Puy de Saincte Cecile. » ? Occupés à servir les chapelles privées ou les institutions ecclésiastiques, ces compositeurs, parfois récompensés lors de joutes musicales, ne pratiquent guère l’air de cour, genre en plein épanouissement qui ravit les salons de Louis XIII comme les demeures plus modestes, pour le plus grand bénéfice de l’imprimeur parisien Pierre Ballard – celui-là même qui imprime l’essentiel de la musique que nous connaissons de Du Caurroy. Ces musiciens – au nombre desquels figurent Nicolas Formé (1567-1638), qui succède à Du Caurroy comme responsable de la musique de la chapelle royale, Jean de Bournonville (c. 1585-1632), Artus Aux-Cousteaux (c. 1590- c.1656) pratiquent une musique dont le style s’apparente à celui que Du Caurroy a indirectement hérité de Josquin des Prez (c. 1450-1521) et d’Adrian Willaert (c. 1490-1562), entre autres ; cette manière, apparue comme désuète dès le dernier quart du 16e siècle, s’accorde difficilement avec la simplicité de l’air de cour (simplicité exprimée tant dans le sujet et la forme littéraires, que dans le profil mélodique, les procédés de composition et la forme strophique). Ainsi, en marge de certains écrits de théoriciens contemporains – par Salomon de Caus (c.1576-1626), Antoine Du Cousu (c.1600-1658), Marin Mersenne (1588-1648), Antoine Parran (1587-1650) – qui louent en Du Caurroy l’héritier français de Gioseffo Zarlino, les adeptes du stile antico pratiqué en France durant la première moitié du 17e siècle rendent à leur manière hommage au compositeur.          « This is a massive and most welcome publication. »    (Clifford Bartlett, in Early Music Review 144, October 2011, p. 5)

                                                                

CAVICCHI, M.-A. COLIN et PH. VENDRIX (éds), La musique en Picardie du XIVe au XVIIe siècle, Turnhout, Brepols, 2012, 455 p. 

 

Pendant plusieurs siècles qui vont de l’édification des grandes cathédrales gothiques à la fin du règne d’Henri IV, la Picardie fut le berceau d’une production musicale fascinante. En témoignent des sources musicales incontournables (le graduel 239 de Laon), la lyrique profane des trouvères picards, les organa de l’Ars vetus ou la polyphonie de la Renaissance. Trois siècles durant, des générations de chantres formés dans des maîtrises picardes allaient devenir des interprètes recherchés et des compositeurs adulés. Ils envahissent les plus prestigieuses institutions musicales européennes, constituant une nation éclatée de musiciens que l’histoire dira « franco-flamands ». Cet ouvrage tente de tracer les conditions de l’émergence de ces générations, en parcourant un vaste territoire aux frontières fluctuantes, en scrutant les rares sources conservées, en visitant les lieux de formation et de pratique, en suivant des destins pour les uns banals, pour les autres brillants. Pour accompagner cette exploration, l’ensemble Odhecaton dirigé par Paolo Da Col propose un enregistrement d’œuvres représentatives des XVe et XVIe siècles, signées de maîtres illustres de la polyphonie de la Renaissance, originaires ou actifs en Picardie. Contributions de : Florence Alazard ▪ Frédéric Billiet ▪ Olivia Carpi ▪ Camilla Cavicchi ▪ Peter W. Christoffersen ▪ Annie Coeurdevey ▪ Marie-Alexis Colin ▪ Marcel Dégrutere ▪ Frank Dobbins ▪ Sandrine Dumont ▪ David Fiala ▪ Gérard Gros ▪ Guillaume Gross ▪ Jean-François Goudesenne ▪ Anne Ibos-Augé ▪ Andrew Kirkman ▪ Agostino Magro ▪ Grantley McDonald ▪ Yolanda Plumley ▪ Luca Basilio Ricossa ▪ Heinz Ristory ▪ Alice Tacaille ▪ Philippe Vendrix